Accompli est le mot qui me vient à l’esprit pour évoquer le parcours de Jean Claude RENACK … Accompli puisque cet homme, qui a toujours été un humaniste attiré par les choses du « sensible », n’a choisi de se consacrer à la sculpture à plein temps qu’une fois avoir mis un terme à sa carrière de chef d’entreprise. Mais ne nous y trompons pas, il serait erroné de voir dans cet orientation nouvelle la réalisation d’une occupation de substitution, fut-elle aussi engagée qu’est la sienne. Il s’agit au contraire de l’explosion d’un besoin de création si longtemps refreiné qui jaillit maintenant comme un bouillonnement de sensibilité, comme une libération de lui-même. La pudeur, la timidité et l’humilité sont la marque des artistes authentiques. Jean Claude Renack en regorge au point que ses œuvres nous invitent à être complices de leur gestation. Elles s’évadent du réalisme formel par la subtilité de leurs courbes si délicatement conjuguées qu’elles émeuvent en finissant par s’imposer comme une lumineuse évidence. L’évidence de l’humanité sensible et de la sensualité discrète … Certes, mais l’évidence aussi de l’énergie et de la vigueur qui rencontrent nos pulsions enfouies … Son œuvre prend corps. Elle voyage à la rencontre de son public et s’installe chez de nombreux amateurs ou collectionneurs. Bronze, aluminium, terre cuite ou résine, autant de médiums maîtrisés, autant de poésies mises en formes au service de nos vertiges. Jean Claude RENACK homme accompli, mais Jean Claude RENACK artiste en marche ! TEXTE : Jacques FALGON administrateur de L’institut d’Art contemporain FRAC Rhône Alpes, Conseiller pédagogique en éducation artistique.

 

 

 

 

 


 

   

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 



Copyright ©2016 Tous droits réservés. Réalisation ART BAYART